Rendre un projet agile, comment ?

Analyser les objectifs des demandeurs

Avant de transformer un projet, les premières questions à se poser sont :

Pourquoi ? Quel est le problème/le besoin ?

Les objectifs peuvent être divers ou variés comme :

  • Faire face à la complexité d’un système
  • Améliorer la qualité d’un produit ou d’un service
  • Accroître la productivité des équipes
  • Réduire le temps de mise en marché
  • Améliorer l’organisation de l’équipe
  • Optimiser les process pour générer de la valeur plus rapidement
  • Améliorer la gestion de projet

Vers des objectifs S.M.A.R.T

« Objectifs S.M.A.R.T » désigne un ensemble de critères réunis en acronyme :

  • S – Spécifique : pas ambigu
  • M – Mesurable : quantifié ou qualifié
  • A – Acceptable : assez ambitieux pour susciter de l’intérêt
  • R – Réaliste : réalisable, faisable
  • T – Temporellement défini : quand ?

En résumé, les objectifs S.M.A.R.T permettent de prendre conscience que le projet n’est pas utopique, d’y investir juste le temps et l’argent qu’il faut et enfin se faire une idée de l’évolution.

Mise en place d’un produit pilote

Tout cela dépend des méthodologies adoptées par les équipes.

Il est plus judicieux d’initier ce mouvement sur un produit, une application, un module pilote (et non un projet) pour évangéliser les bonnes pratiques par la suite sur l’ensemble des équipes. Rendre un projet agile demande de l’investissement de la part de l’équipe.

Cependant, tous les projets ne sont pas de bons candidats. De mon expérience,  voici une liste de critères :

  • Le représentant du métier ou produit (Product Owner) doit être présent et disponible
  • Le projet ne doit pas être ni trop court, ni trop long (idéalement entre 9 mois et 12 mois).  Généralement sur ce type de projet, 3 et 6 mois d’interventions suffisent.
  • La taille de l’équipe doit être limitée (équipe type SCRUM 6-8 personnes).
  • Le projet doit quand même avoir une certaine valeur pour susciter l’envie et l’effort. Un projet pilote du type « Personne ne va l’utiliser de toute façon.. » ne suscitera aucun intérêt auprès des équipes.
  • Les membres de l’équipe doivent être des volontaires autant que possible

Coller le Product Owner aux baskets

S’il y a un rôle vraiment clé en agile c’est celui de Product Owner. Le coach travaille avec l’équipe sur la vision du produit, portée et partagée par le Product Owner. Cette vision fixe le cap et donne du sens aux travaux à réaliser sur le court et moyen terme.

L’Observation et les ateliers de Travail

rendre un projet agile est un travail d'équipe
Rendre un projet agile est un travail d’équipe

C’est une phase de découverte des équipes et de leurs clients. Cette phase, très longue, permet d’analyser la façon de travailler, les différents process mise en place et les rôles ou responsabilités de chacun. Cette phase permet d’avoir :

  • Des hypothèses de workshops ou ateliers
  • Approcher les clients et les interviewer; synthétiser leurs réponses

La roadmap

Le changement est toujours difficile à vivre par les équipes. Les périodes de troubles peuvent réduire leur efficacité.

Plan de transformation agile

La raodmap est une feuille de route qui représente un ensemble d’étapes qui s’articulent autour de 3 dimensions :

  • humaine (formation, compétence, organisation…)
  • outillage (process, outils..)
  • temporelle (rythme, horizon)

Il est nécessaire d’avoir l’adhésion de l’ensemble des parties prenantes pour garantir le succès d’un tel projet et c’est bien là le plus gros du travail !

L’encadrement

Ensemble, nous avançons en faisons plusieurs workshops :

  • Atelier de type « Problem Solving », « TeamBuilding », « Energizer »
  • Sensibilisation à la culture Agile
  • Définition des personas
  • Ateliers RACI
  • Plan de formation
  • Définition des besoin techniques/outillages
  • Définition du Produit Minimum Viable

Les grandes étapes de la transformation

  • Évaluation initiale, définition des objectifs, partage de la vision
  • Réalisation de la feuille de route mensuelle exécutable et des indicateurs de suivi
  • Sensibilisation des parties prenantes aux méthodologies et formation. Alignement des états d’esprits vers une vision et une nouvelle culture partagée.
  • Familiarisation aux rituels, définition des rôles, création du backlog pour les itérations à venir
  • Pratique, Revue, Adaptation des process et des rôles

1 thought on “Rendre un projet agile, comment ?

Comments are closed.