Le Management 3.0

Plus qu’une révolution, le management 3.0 est plus une évolution majeure vers une gestion plus humaine du monde de l’entreprise. En remettant l’humain au centre des préoccupations.

« Mon travail n’est pas d’être facile avec les gens. Mon travail est de prendre ces grandes personnes que nous avons, de les pousser et de les faire devenir encore meilleures. »

Steve Jobs

Le management en entreprise était avant tout une question de hiérarchie avec des donneurs d’ordres et des exécutants.  Le terme management 3.0 est apparu il y a quelques années (Il tient son origine du livre de Jurgen Appelo paru en 2010) pour se distinguer des méthodes précédentes :

  • La version 1.0 correspond à la vision de Taylor. C’est à dire que les gestionnaires possèdent la connaissance et le pouvoir de décision tandis que les employés sont des exécutants.
  • La version 2.0 conserve toujours une vision hiérarchique forte mais au lieu de parler d’employés, on parle de collaborateurs. L’information est partagée mais c’est le manager qui possède le pouvoir de décision et aussi pleins pouvoirs sur les équipes qu’il dirige.

Le management 3.0

Avec la démocratisation des méthodes de management Agile qui ont fait leurs preuves notamment en termes d’amélioration de la performance, les choses évoluent. Le management 3.0 remet l’humain au centre des préoccupations.

Face aux évolutions des entreprises dans le monde actuel, le manager ne peut plus trouver seul les solutions aux problèmes du quotidien.

Pour résoudre efficacement les problèmes, le manager 3.0 crée des conditions propices à l’émergence d’une intelligence collective. Pour cela, il va favoriser la mise en place d’un cadre permettant la collaboration, l’autonomie et la responsabilisation afin de voir émerger l’auto-organisation au sein des équipes. Ce cadre permet :

  • au manager de libérer le potentiel d’une équipe en lui donnant du pouvoir,
  • à chaque collaborateur, chaque équipe d’apprendre et de s’améliorer

Aussi,

  • le niveau d’information de chaque collaborateur, quelque soit sa position dans l’entreprise, est identique, avec une politique de transparence maximale.
  • L’autonomie et l’auto-organisation sont encouragées, tout comme la prise de risques, qui est souvent à l’origine d’innovations.
  • Le droit à l’erreur devient également une règle, puisqu’il y a rarement de prise de risque réelle sans possibilité d’erreur.
  • Les prises de décisions sont partagées et ainsi généralement mieux acceptées (suivant les niveaux de délégation)

Pour conclure, le Management 3.0 vous propose un ensemble d’outils permettant de déléguer des tâches, d’organiser une équipe pour qu’elle collabore efficacement, de mieux connaître les motivations de ses collaborateurs, d’établir un système de récompense adapté…

2 thoughts on “Le Management 3.0

Comments are closed.